GUIMAUVE


GUIMAUVE
GUIMAUVE

GUIMAUVE

Les fleurs et les feuilles de guimauve (Althaea officinalis L.; malvacées) sont usitées comme celles de la mauve. La racine, partie la plus employée de nos jours, contient jusqu’à 35 p. 100 de mucilage, 37 p. 100 d’amidon, 10 p. 100 de saccharose, 4 à 5 p. 100 de tanin, des sels minéraux, surtout des phosphates. C’est un excellent émollient externe et interne, indiqué dans les inflammations de tout ordre. Dans l’usage externe, on l’emploie en infusion à 1 p. 100 (contact 15 mn) ou en décoction à 3 p. 100, en lotions et en compresses sur plaies et ulcères enflammés, furoncles, érysipèle, gerçures et ampoules; en lavements dans l’irritation intestinale; en gargarismes dans les inflammations de la gorge et de la bouche. Autrefois, on donnait couramment des tronçons de racine séchée et épluchée à mâcher aux jeunes enfants, au moment de la poussée des dents. Dans l’usage interne, on utilise la macération à froid de racine pulvérisée (1-3 p. 100; 2 ou 3 petites tasses par jour), dans la toux par irritation de l’arrière-gorge, la toux des enfants, la gastrite, l’entérite, la dysenterie, la constipation.

guimauve [ gimov ] n. f.
widmalve XIIe; d'un élément gui-, du lat. hibiscus, altéré par crois. avec gui-, et de mauve, ajouté pour éviter une confusion de sens
1Plante herbacée (malvacées), à tige plus haute et à feuilles plus petites que la mauve. Guimauve rose : rose trémière. Propriétés émollientes de la guimauve. Infusion, sirop de guimauve.
2Pâte de guimauve ou guimauve : friandise composée d'une pâte molle et sucrée à base de guimauve (1o). marshmallow. Par compar. « Il était mou, comme en guimauve; sa main fondait dans celle qu'on lui tendait » (A. Gide).
Fig. Ce film, c'est de la guimauve : c'est mièvre, fade et sentimental ( sirupeux) .

guimauve nom féminin (de gui, du latin hibiscum, mauve, et de mauve, nom féminin) Herbe vivace (malvacée) des lieux humides, cultivée en grand dans le nord de la France pour sa racine et ses feuilles. En confiserie, pâte molle faite de gomme et de sucre, le tout allégé par battage avec un agent aérateur. (On dit aussi pâte de guimauve.) Familier. Sentimentalité niaise, douceâtre : Cette chanson, c'est de la guimauve.

guimauve
n. f.
d1./d Plante herbacée des régions tempérées (Fam. malvacées) dont les racines, les tiges et les feuilles ont des propriétés émollientes et sédatives.
Pâte, sirop de guimauve.
|| Confiserie à pâte molle à base de sirop de cette plante.
(Québec) Cette confiserie à base de sirop de maïs.
d2./d Fig., péjor. à la guimauve: d'une sentimentalité outrée. Romans à la guimauve.

GUIMAUVE, subst. fém.
A. — BOT. Plante herbacée (famille des Malvacées) proche de la mauve ordinaire mais dont la tige est plus longue, les feuilles plus petites et cotonneuses. Fleur, racine de guimauve; guimauve officinale. Le chalet de Le Borsattax, pâturages, les sapins-viornes, guimauves, œillets (AMIEL, Journal, 1866, p. 386). Tityre au bord des étangs va cueillir les plantes utiles. Il trouve des bourraches, des guimauves efficaces (...) À cause de la vertu des plantes, il cherche des gens à soigner (GIDE, Paludes, 1895, p. 129).
B. — P. méton.
1. PHARM. [La plante, tout ou partie, utilisée pour ses propriétés médicinales] Poudre de guimauve. Elle boit beaucoup de guimauve très-peu sucrée (CHAMPFL., Bourgeois Molinch., 1855, p. 47). Un lavement d'eau de guimauve (GONCOURT, Journal, 1859, p. 680) :
Si l'ardeur et la sécheresse de la bouche tourmentent le malade, il peut humecter fréquemment sa langue avec du petit-lait, ou un peu de syrop de guimauve, ou tenir dans sa bouche des tablettes de guimauve...
GEOFFROY, Méd. prat., 1800, p. 108.
2. CONFISERIE. Pâte de guimauve ou, absol., guimauve. Friandise se présentant sous forme de bâtonnets ou de cubes et composée d'une pâte molle à base de guimauve (ou de gomme), de sucre, de blancs d'œufs, de fleur d'oranger. Synon. pâte de gomme (ou absol. gomme). Une boîte de guimauve. Il s'interrompit pour prendre à poignée cinq ou six morceaux de pâte de guimauve (...) il jetait, dans sa bouche ouverte, les morceaux les uns après les autres (ZOLA, Assommoir, 1877, p. 735). Et le fabricant de pâte de guimauve, allongeant, tordant en gigantesques anneaux la pâte blanche qui sent l'amande! (A. DAUDET, Rois en exil, 1879, p. 232).
C. — Au fig., fam. et péj. Ce qui est fade, douceâtre, sans expression. Des radio-je-ne-sais-quoi déversaient une sorte de vomissement musical (...) une sorte de guimauve sans nom, sans sexe et sans âge, musique de limbes (...) rien d'instinctif, rien de vigoureux (MONTHERL., Célibataires, 1934, p. 843).
Loc. adj. À la guimauve, en pâte de guimauve, de guimauve (rare). Fade, sans vigueur. Synon. banal, inexpressif, à l'eau de rose. Roman, sentiment à la guimauve; style en pâte de guimauve. Maquillé [un acteur de cinéma jouant le Christ] (...), dont les gestes étaient de guimauve, onctueusement désossés (ARNOUX, Juif errant, 1931, p. 243).
Prononc. et Orth. : [gimo:v]. Att. ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. XIIe s. bot. wid malve (Gloss. Tours, 327 ds T.-L.); vimauve (ibid., 321, ibid.); XIIIe s. [ms. XIVe s.] guimauve (Antidotaire Nicolas, éd. P. Dorveaux, p. 15); 2. 1811 pâte de guimauve (CHATEAUBR., Itinéraire... 1re part., p. 182 ds ROB.). Composé du lat. imp. hibiscum « guimauve », parfois hibiscus fém., (peut-être d'orig. celt.) soumis prob. après aphérèse (d'où viscu) à l'infl. du germ. (cf. gui) d'où le passage de v- à gu-, et du lat. class. malva « mauve » cf. dans les gl. evis malva ds TLL s.v., VI, 3, 2691, 19 et mis malva [à lire vis malva?] ds le Capitulaire de Villis utilisé pour éviter la confusion (cf. aussi ital. et esp. malvavisco, à partir de malva viscu). Fréq. abs. littér. : 30.

guimauve [gimov] n. f.
ÉTYM. XIIIe; wid malve, XIIe; d'un premier élément gui-, issu du lat. hibiscus (grec hibiskos « mauve ») avec infl. du germanique wihsila (→ 1. Gui), et de mauve « qui a été ajouté pour éviter une confusion de sens » (Bloch et Wartburg).
1 Plante dicotylédone dialypétale (Malvacées), scientifiquement appelée Althæa, herbacée, vivace, à tige plus haute et à feuilles plus petites que la mauve. || Les fleurs, les feuilles, les racines de guimauve ont des propriétés émollientes. || Guimauve officinale. || Guimauve rose (Althæa rosea) : la rose trémière. || Infusion, sirop de guimauve.
tableau Noms de plantes médicinales.
2 (1811). || Pâte de guimauve : pâte molle et sucrée (que l'on vendait notamment dans les foires).
1 (…) il (le miel) a la fermeté et la consistance de la pâte de guimauve.
Chateaubriand, Itinéraire…, I, p. 182.
Guimauve : pâte de guimauve. || Mou comme de la guimauve.
2 Il était mou, comme en guimauve; sa main fondait dans celle qu'on lui tendait.
Gide, Journal, 7 oct. 1942, p. 30.
3 Fig. || Un style en guimauve, fade et inexpressif. || Une sentimentalité, une littérature à la guimauve. || C'est de la guimauve, de l'eau de rose. || « Une sorte de vomissement musical (…) une sorte de guimauve sans nom, sans sexe et sans âge » (Montherlant, les Célibataires, p. 843, in T. L. F.).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • guimauve — Guimauve. s. f. Espece de mauve qui a la tige plus haute & les feuilles plus petites que les mauves ordinaires. Prenez des mauves & des guimauves …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Guimauve — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. La guimauve officinale est une plante. La guimauve est un bonbon. Langage courant : « C est de la guimauve » qui signifie « C est… …   Wikipédia en Français

  • guimauve — (ghi mô v ) s. f. Terme de botanique. Genre de plantes de la famille des malvacées, appelé en latin althaea.    La guimauve ordinaire, ou, absolument, guimauve, althaea officinalis, L.    Guimauve potagère, voy. corette. HISTORIQUE    XIIIe s.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • GUIMAUVE — s. f. Espèce de mauve qui a la tige plus haute et les feuilles plus petites que les mauves ordinaires. La guimauve est émolliente. Racine de guimauve. Pâte de guimauve. Sirop de guimauve …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • GUIMAUVE — n. f. T. de Botanique Plante de la famille des Malvacées, qui a la tige plus haute et les feuilles plus petites que les mauves ordinaires. Racine de guimauve. Pâte de guimauve. Sirop de guimauve …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • guimauve — n.f. Sentimentalité niaise ; rythme trop lent. / Guitare …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • guimauve — nf. mâva, mâvra (Albertville), passareûza (Gruffy), pasroza (Trévignin) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • guimauve — …   Useful english dictionary

  • Guimauve Officinale — Guimauve officinale …   Wikipédia en Français

  • Guimauve (confiserie) — Pour les articles homonymes, voir Guimauve. Guimauves roses. Blanches dans leur forme la plus simple, on les commercialise néanmoins souvent avec des colorants …   Wikipédia en Français